Atlas national de France. Département du Mont blanc. Département du Léman

Carte géographique

AUTHOR:
CHANLAIRE Pierre-Gilles
AUTHOR:
HOUDAN François d'
DATE:

1800 : 1814

Pierre-Gilles Chanlaire (1758-1817), qui fut avocat avant de se tourner vers la cartographie, est l'auteur d'un atlas de France par départements, publié entre 1790 et 1818. Cette carte représentant les départements du Léman et du Mont-Blanc a été dressée entre 1800-1814, période durant laquelle cette division du territoire avait cours. La présente édition, « revue, corrigée et augmentée », date de 1818 et est donc posthume. Dans deux cartouches distincts, l'auteur indique la date de création des deux départements et les territoires (arrondissements et cantons) qui en dépendent. Ces subdivisions sont également marquées sur la carte : au sein des deux départements, des fins traits bleus signalent les sous-préfectures (Chambéry, Annecy, Bonneville, etc) et des fins traits rouges indiquent les cantons (« Chamuny », « Salanche », Aix, etc). Les deux départements ont été créés à la fin du 18e siècle, suite à l'annexion par la France du Duché de Savoie, alors dépendant du royaume de Sardaigne. En 1792 a lieu la création du département du Mont Blanc, comprenant la Savoie et la Haute-Savoie actuelles. Puis, en 1798, après l'annexion de Genève, le département du Mont-Blanc est divisé, la partie nord devenant le département du Léman. Dès 1800, plusieurs cantons, dont celui de Chamonix, sont transférés au Département du Léman, ce qui signifie que le mont Blanc n'est plus dans le département qui porte son nom. Sur cette carte de Chanlaire, ce changement de territoire a déjà eu lieu : « Chamuny » se trouve dans le district de Cluse et dans le département du Léman. Autour de ce lieu, plusieurs particularités sont à noter dans la représentation géographique. Tout d'abord, une inscription « Mont Blanc » figure au sud de Notre-Dame de la Gorge, de l'autre côté de la frontière, alors qu'au sud de Chamonix se trouve le « Mont de Chamuny » et qu'à l'est est indiqué le Mont Maudit. Le cartographe a certainement voulu placer la plus haute montagne dans son département d'origine, au détriment d'une réalité géographique, et a continué d'inscrire les autres noms fréquemment utilisés tels que « Mont Maudit », qui figure sur les cartes depuis le 17e siècle. « Les Glacières » sont quant à elles placées au nord de Chamonix, sur la route menant à Vallorcine par « Forclaz ». Une seconde voie de communication est présente sur cette partie de la carte, il s'agit de la route qui traverse le « Mont de Chamuny » pour aller à « Courmaior ». Bien qu'il ne soit pas indiqué, le col traversé est le col du Géant. Un passage y était peut-être possible avant le 17e siècle et l'avancée des glaces, mais il est fort peu probable qu'une véritable route ait été aménagée. Sur les cartes du 18e et du début du 19e siècle, cet itinéraire est pourtant fréquemment représenté, au même titre que les routes des cols du Petit et du Grand-Saint-Bernard.

DESCRIPTION

Gravure en creux avec rehauts en couleur sur deux feuilles de papier vergé liées

FIELD

Cartes - plans, Estampe

MEASURES

H. en cm : 56,7; L. en cm : 41,4

Note

Carte pliée

SKU

AG.544

CATALOGED BY

Musée Alpin de Chamonix-Mont-Blanc