Duché de Savoye qui comprend le Chablais, le Fossigny, la Tarentaise et la Maurienne

Carte géographique

AUTHOR:
ROBERT DE VAUGONDY Gilles
AUTHOR:
SANTINI Paolo
DATE:

1766 : Avant

La carte du « Duché de Savoye », par Gilles Robert de Vaugondy (1688-1766), géographe du roi, a été éditée en 1778. Pour la réaliser, l'auteur s'est inspiré de la « Grande Carte du Piémont » de 1680 par Tommaso Borgonio. Ces informations factuelles sont inscrites dans le cartouche situé en haut à droite de la carte, décoré d'éléments naturels. Un second cartouche, en bas à gauche, contient les indications d'échelle, notamment les lieues de France et les milles de Piémont. Sur la carte, les différents duchés et comtés (Chablais, Genevois, Faucigny, Savoie propre, Tarentaise, Maurienne) sont mis en évidence en colorant leur frontière. Les nombreux toponymes sont accompagnés d'un rond pour signaler l'emplacement du lieu et d'une fortification, peinte en rouge, pour symboliser les villes les plus importantes, comme Gex, Annecy, Aix, Cluse ou encore Chambéry. Le réseau hydrographique détaillé structure la carte, qui ne comporte en revanche aucune route ou chemin. De la même manière que pour les frontières, les forêts sont peintes en vert, les lacs en bleu et les éléments de relief en brun. Le relief est symbolisé par des monticules, de forme quasiment identique, répartis sur l'ensemble du territoire. Leur taille ne varie que très peu entre les hautes montagnes ou les collines. Quelques montagnes sont individualisées et portent un nom, mais leur forme reste identique aux autres. C'est le cas du mont Malay, du mont Iseran ou du Grand mont Cenis par exemple. Tout au sud, en Maurienne, une inscription indique « Les Alpes » sur quelques montagnes que rien ne distingue des autres. Dans la région de Chamonix, plusieurs éléments du reliefs sont à relever. Tout d'abord, le « Plan des Dames » marque la frontière avec la Tarentaise et « Les Glacières » forment une barrière naturelle entre la vallée de Chamonix et le Valais. Le terme de « Glacières » précède celui du massif du Mont-Blanc et les premiers touristes, dès le milieu du 18e siècle, viennent dans la vallée de Chamonix pour voir « Les Glacières ». Au nord de « Chamonis », le cartographe a signalé « La Forclaz » au sommet d'un monticule. Entre Chamonix et le Plan des Dames se trouve la « M.Maudite ». Dans une carte du même auteur datant de 1751 (inv. AG.537), cette montagne, également appelée « Maudite » est la plus haute de la région. Il est intéressant de constater qu'elle n'est en revanche absolument pas individualisée dans la présente carte. La date à laquelle Robert de Vaugondy a dressé cette carte n'est pas connue, mais cet élément indique probablement qu'elle est antérieure à la carte de 1751.

DESCRIPTION

Gravure en creux avec rehauts en couleur sur deux feuilles de papier vergé liées

FIELD

Cartes - plans, Estampe

MEASURES

H. en cm : 51,3; L. en cm : 70,3

RELATED ITEMS

Duché de Savoye qui comprend le Chablais, le Fossigny, la Tarentaise et la Maurienne

SKU

AG.536

PLACE OF CONSERVATION

Musée Alpin de Chamonix-Mont-Blanc

CATALOGED BY

Musée Alpin de Chamonix-Mont-Blanc