Banc d’âne

Banc fou

AUTEUR:
Anonyme
DATE:

18e siècle : 19e siècle : 1ère moitié 20e siècle

Ce banc d'âne était utilisé pour travailler les ancelles et les tavaillons, dans la vallée de Chamonix, jusqu'au début du 20e siècle. Avant le développement du réseau routier et ferroviaire, permettant l'acheminement de matériaux manufacturés, le bois est une ressource essentielle de la vallée. Les métiers du bois sont très répandus au sein d'une société agropastorale et artisane marquée par la pluriactivité saisonnière. Le bois est notamment utilisé dans la construction et dans la confection d'objets du quotidien. Ce banc d'âne est un chevalet sur lequel l'artisan s'installe à califourchon. Le montant servant à maintenir la pièce à travailler est actionné avec les pieds, de cette manière l'artisan garde les mains libres pour manœuvrer la plane ou couteau à deux poignées. Il était utilisé pour la fabrication des tavaillons et des ancelles, « tuiles » de bois employées traditionnellement dans la vallée pour couvrir les maisons. Cet objet est incomplet, il manque le pédalier.

DESCRIPTION PHYSIQUE

Banc en bois constitué d'une planche taillée et encastrée sur trois pieds. Le centre de l'assise est percé et traversé d'un montant vertical en bois qui bascule sur une cheville qui tient lieu d'axe. Le montant était actionné par un pédalier fait d'une seconde cheville traversante dans la partie basse et dont il ne reste que le percement. Au sommet du montant, une planchette est encastrée, clouée et incliné vers le banc pour servir d'étau à la pièce à travailler.

DOMAINE

Artisanat - industrie, Construction

MESURES

H. en cm : 81; L. en cm : 173

NUMERO D'INVENTAIRE

2009.0.992

LIEU DE CONSERVATION

Musée Alpin de Chamonix-Mont-Blanc

CATALOGUE PAR

Musée Alpin de Chamonix-Mont-Blanc