Lampe à huile

Corzolet

AUTEUR:
Anonyme
DATE:

19e siècle : 20e siècle

Cette lampe à huile en étain était utilisée dans la vallée de Chamonix entre le 18e et le 20e siècle. Cet objet du quotidien est appelée « corzolet » en patois et sert à l'éclairage des maisons. Celle-ci fonctionne avec une mèche et de l'huile de lin. La culture du lin et la production d'huile sont attestées dans la vallée dès la fin du 18e siècle. Ainsi, le 4 décembre 1790, le guide et paysan Jean-Michel Cachat dit « le Géant » écrit dans son livre de raison : « nous avons fait l'huile de lin » (Cf.  Les Carnets de Cachat Le Géant, p.49). Le « corzolet » est progressivement remplacé, au cours du 20e siècle, par la lampe à pétrole puis l'électricité. En 1913, Jean-Alfred Mogenet, poète dialectal de Samoëns, dédie au corzolet quelques vers nostalgiques dans l’Echo des paroisses du Haut-Giffre (Cf. « Le Corzolet », l’Echo des paroisses du Haut-Giffre de février, mars et avril 1913).

DESCRIPTION PHYSIQUE

Lampe à huile en métal constituée d'un récipient piriforme présentant une gouttière faisant bec verseur vers l'avant et fermé par un couvercle à charnière. Elle est pourvue d'une tige de suspension articulée : la partie basse est coudée et fixe alors que l'anneau et la tige supérieure sont fixes mais articulés.

DOMAINE

Vie domestique

MESURES

H. en cm : 27; L. en cm : 10.5

NUMERO D'INVENTAIRE

2010.0.45

CATALOGUE PAR

Musée Alpin de Chamonix-Mont-Blanc