Partie septentrionale des Estats de Savoye ou sont les duchés de Genevois, de Chablais et de Faussigny

Carte géographique

AUTEUR:
SANSON Nicolas
AUTEUR:
MARIETTE Pierre
DATE:

1663

Cette carte géographique montre la partie septentrionale des états de Savoie, les duchés du Genevois et du Chablais et le comté de « Faussigny », ainsi que le Lac Léman, une partie du Valais, de la baronnie de Gex et du canton de Lausanne. Une seconde feuille montre la partie méridionale (inv. AG.534). La carte a été réalisée en 1663 par Nicolas Sanson (1600-1667), professeur de géographie de Louis XIII et de Louis XIV et illustre cartographe de son temps. L'éditeur est Pierre Mariette (1634-1716), qui grave et publie les cartes de Nicolas Sanson depuis 1662. Cette carte est gravée en creux et des rehauts de couleurs marquent les délimitations entre les différents territoires : le duché de Chablais et le duché de Genevois en vert, et le comté de Faucigny en jaune, Genève en rouge et le bailliage et baronnie de Gex en vert foncé. La toponymie est riche et proche de la réalité. Chaque toponyme est accompagné d'un clocher surmonté d'une croix et les villes d'importance sont figurées par un groupe de plusieurs édifices. Genève, la plus grande cité représentée sur la carte, est dessinée de part et d'autre du Rhône, entourée de fortifications. Comme il est d'usage sur les cartes du 16e et du 17e, voire du 18e siècle, les reliefs sont présentés en perspective cavalière et dépendent largement de l'interprétation du cartographe. Sur cette carte de Nicolas Sanson, les différences entre les hautes montagnes et les collines sont par exemple peu marquées. En ce qui concerne la région de Chamonix, les cartes sont imprécises jusqu'à la fin du 18e siècle, car ce n'est pas une région de passage ou stratégique. Sur cette carte, Nicolas Sanson fait figurer pour la première fois, au sud-est de « Chamonis », le nom de « La Glacière d'Argentière » pour désigner le massif du Mont-Blanc. Le nom de Glacière précède en effet celui du mont Blanc et les premiers touristes, dès le milieu du 18e siècle, viennent dans la vallée de Chamonix pour voir « Les Glacières ». Un village nommé « Glacières » est également placé dans une vallée parallèle à la vallée de Chamonix. Sur les cartes du 17e siècle, seules les chaînes de montagne ou les régions de passage (les cols) sont généralement indiquées. Nicolas Sanson a quant à lui individualisé plusieurs montagne sur sa carte de 1663, comme le « M. Malay », placé à l'est de Chamonix, le « Mont de Migiève », ou encore le « Mont de Beaufort ». Le « Mont blanc » ne figure pas sur cette carte. Il est en revanche ajouté dans une édition posthume, datant de 1741 (inv. AG.768).

DESCRIPTION PHYSIQUE

Gravure en creux avec rehauts en couleur sur deux feuilles de papier vergé liées

DOMAINE

Cartes - plans, Estampe

MESURES

H. en cm : 43,2; L. en cm : 60

RELATIONS

Partie septentrionale des Estats de Savoye ou sont les duchés de Genevois, de Chablais et de Faussigny

Partie Meridionale des Estats de Savoye, les comtés de Tarentaise et Morienne, et partie du Bugey

NUMERO D'INVENTAIRE

AG.533

CATALOGUE PAR

Musée Alpin de Chamonix-Mont-Blanc