Peigne à égrener

DATE:

19e siècle : 1ère moitié 20e siècle

Ce peigne devait être installé dans un banc. Il sert à séparer les graines des enveloppes et des feuilles sèches du lin ou du chanvre. Cette opération s'effectue après la moisson qui avait généralement lieu à la fin du mois d'août si c'est la fibre des plantes qui était convoitée et en septembre pour ses graines. A Vallorcine, selon une publication de la coopérative scolaire publié dans les années 1950, les graines de lin restantes étaient utilisées comme semences ou comme médicament sous forme de farine. (Cf. Travaux d'autrefois. Les textiles à Vallorcine. Rédigé, illustré et imprimé par les élèves de l'école du chef-lieu, Vallorcine, 1952-1953).

DESCRIPTION PHYSIQUE

Peigne à égrener le lin ou le chanvre constitué d'une base en bois en forme de "T" et percée dans sa partie inférieure. Elle est surmontée d'une plaque de métal fixée par des clous dans laquelle 15 pointes en métal forgées de section rectangulaire sont insérées.

DOMAINE

Artisanat - industrie, Agriculture - élevage, Vie domestique

MESURES

L. en cm : 21.5; l. en cm : 8.6

RELATIONS

Banc à égrener

NUMERO D'INVENTAIRE

2010.0.208

LIEU DE CONSERVATION

Musée Alpin de Chamonix-Mont-Blanc

CATALOGUE PAR

Musée Alpin de Chamonix-Mont-Blanc