Rouet

Bour'guo

DATE:

19e siècle : 1ère moitié 20e siècle

Jusqu'au début du 20e siècle, dans la vallée de Chamonix, le travail du textile est une activité complémentaire à l'agriculture et l'élevage. Les femmes filent le lin, le chanvre et la laine pour ensuite confectionner les draps et les étoffes. Le filage s'effectue d'abord au fuseau puis au rouet qui facilite grandement le tâche. Cet instrument à roue, est venu d'Extrême-Orient vers le 15e siècle. Il devient le compagnon des femmes qui filent, pendant l'hiver, le soir à la veillée, en se racontant des histoires. Il peut être horizontal ou vertical comme celui-ci. La roue, actionnée par une pédale, entraîne par une courroie l'épinglier et la bobine sur laquelle s'enroule le fil. Les deux mains sont ainsi libérées et peuvent étirer en continu en dévidant. Au début du 20e siècle, avec l'avènement du tourisme, la disparition progressive de l'économie agro-pastorale et la démocratisation de l'accès aux produits manufacturés, le travail du textile est abandonné et les rouets sont délaissés.

DESCRIPTION PHYSIQUE

Rouet vertical composé d'un cadre servant de socle, deux portants, une roue, une pédale, un épinglier et un pas de vis. L'axe de rotation, les rayons de la roue et les éléments du pas de vis ont été exécutés au tour à bois. La roue est constituée de quatre éléments assemblés en tenon et mortaises. Elles est décorée de plusieurs cercles qui suivent sa forme.

DOMAINE

Artisanat - industrie, Agriculture - élevage, Vie domestique

MESURES

l. en cm : 40.5; H. en cm : 90

NUMERO D'INVENTAIRE

2009.0.711

LIEU DE CONSERVATION

Musée Alpin de Chamonix-Mont-Blanc

CATALOGUE PAR

Musée Alpin de Chamonix-Mont-Blanc