Pendule

AUTORE:
Léon Carrez
AUTORE:
Claret
DATA:

1888 : Après : 1934 : Avant

DATA:

: 1934 : Avant

Cette pendule-tableau, dite aussi “tableau de Morez”, a été assemblée et commercialisée par Clément Claret (1859-1934), horloger à Chamonix, entre 1888 et 1934. Clément Claret est né, en 1859, à Vallorcine où il apprend son métier auprès de son père Jean-Marie Claret (1824-1890). Entre 1875 et 1878, il étudie à l'Ecole nationale d'Horlogerie de Cluses. Au début du 19e siècle, ce sont les paysans de vallée de l'Arve qui fabriquent en série des petites pièces d'horlogerie en complément de leur travail agricole. Leur production est destinée à alimenter les fabriques suisses et notamment genevoises. A partir de 1848, une école d'horlogerie est créée à Cluses. La mécanisation et l'arrivée de l'électricité va dynamiser la production. Suite à sa formation dans cette école, Clément Claret travaille plusieurs années pour Patek Philippe, entreprise d'horlogerie genevoise fondée en 1839. En 1888, année de son mariage avec Marie Elise Simond, il s'installe à Chamonix et ouvre une Horlogerie-Bijouterie-Lunetterie, rue Joseph Vallot où il commercialise cette pendule-tableau. Si la production horlogère est en plein essor dans la vallée de l'Arve, en revanche la pendulerie y est inexistante. Aussi, Clément Claret a commandé cette pendule en pièces détachées dans le Haut-Jura. Bien que le cadran circulaire entièrement émaillé et peint en noir à la main de chiffres romains portent les noms « Claret » et « Chamonix », la caisse en bois de style Napoléon III est le produit de la manufacture “Léon Carrez” de Champagnole, spécialisée dans l’ébénisterie pour carillons. Le mécanisme porte également la marque de cette manufacture mais il est probable qu'il ait été fabriqué à Morez-Morbier. Ce type de mécanisme est produit dès les années 1860 et continu d'être fabriqué et vendu jusqu’au début du 20e siècle. Cette pendule témoigne, d'une part, de l'activité florissante de la production horlogère du Haut-Jura, d'autre part, du développement du tourisme et du commerce à Chamonix à la fin du 19e siècle. Le commerce Claret prospère à Chamonix où les touristes fortunés se pressent pour venir admirer le mont-Blanc et ses « glacières ». Clément a deux enfants dont l'un, Jean-François (1888-1950), reprend la suite de ses parents. En 2020, la boutique, tenue par Pierre Claret, cinquième horloger de la famille, est l'un des rares commerce à avoir survécu au 20e siècle.

DESCRIZIONE FISICA

Pendule-tableau dont le mécanisme cage-fer en alliage métallique est habillé d'une caisse en bois peinte en noir. Deux aiguilles courent sur le cadran circulaire entièrement émaillé et peint en noir à la main de chiffres romains ainsi que des inscriptions « Claret » et « Chamonix ». La partie située entre le cadre et le cadran est nommée le fond. Ce fond est en bois incrusté de nacre. La caisse est fermée à l'avant par un couvercle articulé sur des charnières métalliques fixées sur la partie supérieure de la caisse. Le couvercle est percé d'un oculus vitré et également décoré de nacre incrustée dans le bois sur le pourtour. A l'intérieur, se trouve un mécanisme cage-fer remontable grace à la clé repliée à l'arrière de la caisse.

DOMINIO

Commerce - économie - finances, Artisanat - industrie

MISURE

H. en cm : 64; l. en cm : 49

Note

2009.0.592.1 : pendule et 2009.0.592.2 : clé

NUMERO DI INVENTARIO

2009.0.592

LUOGO DI CONSERVAZIONE

Musée Alpin de Chamonix-Mont-Blanc

CATALOGATO DA

Musée Alpin de Chamonix-Mont-Blanc